Le rôle des gazons dans la protection de l'environnement.

Le rôle des gazons dans la protection de l'environnement.
Le rôle des gazons dans la protection de l'environnement.

Au delà des qualités esthétiques et récréatives qui caractérisent les gazons, les pelouses ont également de nombreux atouts environnementaux.

En effet, l'utilisation de gazon dans les jardins et les espaces verts permet aux hommes de profiter de leur temps libre pour pratiquer des loisirs et améliorer leur cadre de vie.

Des recherches mettent en évidence le fait que les espaces naturels amènent un certain équilibre psychologique chez les gens.

Mais la pelouse est aujourd'hui aussi appréciée pour ses atouts écologiques et environnementaux. La SFG (Société Française des Gazons) qualifie le gazon naturel de POUMON VERT DE LA PLANETE TERRE.

Lutte contre l'érosion des sols

Sur un sol nu, sous un ruissellement pluvieux de 76 mm durant 30 minutes, l'érosion s'élève à environ 220 kg/hectare. Alors que sur un sol protégé par du gazon, cette même érosion n'est que de 10 à 60 kg/hectare.

Cette efficacité peut s'expliquée par deux raisons majeures :

  • le gazon est caractérisé par une densité élevée de pousses et de racines qui entrîne une stabilisation du sol
  • cette matrice de biomasse assure aussi une résistance à l'écoulement de l'eau.

Filtre à eau dépolluant

Le feutre du gazon (couche organique constituée de tiges et de racines située près de la surface du sol) joue un rôle de filtre pour l'eau qui tombe sur la pelouse. En effet, cette couche fixe très bien de nombreux éléments chimiques et limite ainsi leur migration vers la nappe phréatique.

Le feutre contient également des bactéries qui se nourrissent de certains éléments chimiques et diminue ainsi leur persistance dans l'environnement.

Piège à poussière

Les feuilles des graminées à gazon captent la fumée et les poussières à travers l'eau qui se condense à leur surface ou la pluie. Ces substances tombent ensuite sur le sol et ne retournent pas dans l'atmosphère.

Catalyseur de chaleur

Dans les zones urbaines, la température peut dépasser de 5 à 7°C celle des zones rurales environnantes. Par l'effet rafraîchissant de la transpiration du gazon, il peut dissiper les pointes de chaleurs des ensembles urbains. La pelouse agit comme un appareil d'air conditionné en diminuant la température ambiante. 

Par une journée chaude d'été, un terrain engazonné sera moins chaud de 10°C que de l'asphalte et 4,5°C que des plates bandes.

Il est estié que le refroidissement réalisé par 100m2 de surface engazonnée peut donner à l'atmosphère 10.000 litres d'eau par évaporation ce qui correspond à 70 tonnes d'air conditionné.

Réducteur de pollution atmosphérique.

Comme toutes les plantes, le gazon exerce un processus de photosynthèse, c'est-à-dire qu'il assimile du CO2 et libère de l'oxygène. Ainsi le gazon, les arbres et les plantes ornementales contribuent à diminuer la concentration de gaz à effet de serre.

Une pelouse de 230m2 peut libérer suffisamment d'oxygène pour subvenir aux besoins d'une famille de 4 personnes et ce, en nous débarrassant du CO2 qui pollue l'atmosphère.